Le Bureau


Jean Servin : « Actif de 26 ans évoluant dans le domaine du conseil, je suis aussi un heureux jeune marié. Après avoir soutenu Jean-Frédéric Poisson lors de la primaire de la Droite, j’ai par la suite été candidat PCD aux élections législatives. Engagé au cours de l’année 2012-2013 pour défendre la famille, j’ai ensuite effectué un service civique dans une association œuvrant en cité à Marseille. Les engagements que j’ai pris dans le cadre du scoutisme comme mon goût pour les défis sportifs font de moi quelqu’un d’enthousiaste et de volontaire. Je suis aujourd’hui fier de continuer à servir le PCD à travers ma responsabilité de président des jeunes. »

 

François-Yves Lebel : « Etudiant de 21 ans en master 1 d’histoire contemporaine à la Sorbonne, je me suis engagé très tôt au PCD, en 2012. Je me suis forgé une culture militante lors de différentes campagnes, notamment pendant les Primaires de la Droite et les élections législatives à Paris, culture que je peaufine dans un mouvement de droite universitaire. J’ai à cœur de faire rayonner le projet des Jeunes PCD dans notre société, pour l’amour de la France. »

 

 

Tristan Perrin : Après une formation en Sciences-Politiques et en Lettres-Modernes, il s’oriente en communication. Il est actuellement communicant en transformation digitale dans une grande entreprise de l’énergie.

 

 

 

Joseph Poidevin : « Originaire du Pas-De-Calais, âgé de 25 ans. Éducateur en école primaire, après avoir travaillé en centres sociaux auprès des familles et des travailleurs. J’aime la France et veux la défendre. »

 

 

 

Aymeric du Chambon : Titulaire du diplôme supérieur de comptabilité et gestion, il est aujourd’hui collaborateur comptable au sein d’un cabinet d’expertise près de Poitiers. Il est également engagé au sein d’associations d’encadrement de jeunes et de protection de la ruralité et de l’environnement.

 

 

Marc Lobit : Né en 1993 à Péronne, voyageur malgré lui, Marc Lobit s’est très tôt passionné pour l’Orient et ses religions et plus particulièrement pour l’Iran. Après quelques stages, tantôt au service de l’État, tantôt au service du Saint-Siège, il est désormais formateur sur les religions et la laïcité auprès de décideurs et auprès d’enfants.

 

 

Renaud d’Hardivilliers : Issu d’une formation d’ingénieur agronome et de philosophie, il est désormais chef de culture dans une exploitation maraîchère réalisant de l’insertion professionnelle et sociale en Ile-de-France.